Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Marie-Thérèse Tardy, de Sarh (Tchad)

Sarh, Décembre 2007

Chers Amis,

2008 est en train de pousser 2007 à la porte !

Et nous voilà prêts à ouvrir le livre d’une nouvelle année. Pour certains, c’est avec enthousiasme et attente de la nouveauté. Pour d’autres, une certaine appréhension ou crainte leur serre le cœur. Pour d’autres enfin, c’est « bof ! ». Je pense que vous êtes dans la première catégorie ! Car l’imprévu ou l’inconnu n’est pas toujours synonyme de catastrophe ou de malheur. Combien d’heureuses surprises n’avons-nous pas vécues cette année ?

Ici, la situation est relativement calme. L’affaire de « l’Arche de Zoé » a fait couler beaucoup d’encre. Comme la télévision n’arrive pas jusqu’ici, nous avons suivi le déroulement via internet ou les journaux locaux. Peut-être que l’intention de départ était noble et légitime, mais il semble que la procédure et la manière ont manqué de clarté. C’est regrettable car beaucoup de personnes sont blessées : les enfants d’abord, les familles qui les attendaient en France ensuite, et les personnes qui se trouvent incarcérées ici au Tchad.

Loin de cette agitation politico-humanitaire, le foyer de Sarh poursuit sa route. Cette année, nous avons accueilli 15 filles venant des villages, et inscrites au Collège des Jésuites en 6° et 5°. Certaines ont un niveau très faible, et ont du mal à suivre, malgré l’aide que nous leur apportons. Les anciennes de l’an dernier ont initié les nouvelles aux us et coutumes de la maison. Tout se passe à peu près bien.

Sur la paroisse, nous avons un nouveau curé dynamique qui veut faire bouger les gens et les responsabiliser. De la vie revient !

La situation économique continue de se dégrader : le prix des produits courants poursuit sa course vers le haut, les salaires des enseignants ne sont pas versés, ce qui entraîne des mouvements de grèves. Les gens ont de plus en plus de mal à joindre les deux bouts. Les affrontements dans l’est du pays ont repris de plus belle depuis deux mois, faisant de nombreuses victimes inutiles, car ce n’est pas par les armes que les problèmes seront résolus, et des populations continuent de fuir leur village.

Au dispensaire de Maïngara, les malades atteints du VIH viennent toujours aussi nombreux, et parfois dans un état désespéré. Mais au milieu de cette misère, le personnel a parfois la joie d’accueillir des nouveaux-nés non contaminés alors que leurs parents sont positifs. Ce sont des lueurs d’espérance qui donnent de l’ardeur pour continuer le combat.

Que le Seigneur nous aide à garder cette espérance au cœur tout au long de l’année.

Qu’elle soit pour chacun de vous source de joie, de bonheur, d’amour partagé. C’est ce que je souhaite à chacun d’entre vous, pour l’année nouvelle.

Marie Thérèse TARDY – B.P. 152 – SARH - TCHAD e.m : marittardy@yahoo.fr

Peinture réalisée au SAVE - Sarh

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue