Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Juillet 2012

Cette lettre, envoyé par un missionnaire au Togo, est un hymne à la femme africaine ... goûtons-le ...

Si l’Afrique est embourbée dans la pauvreté, mais continue à aller de l’avant malgré tous les malheurs qui lui sont tombés dessus, malgré les guerres, les maladies, la famine, et en dépit de la mal-gouvernance, cela est dû, en grande partie, à la ténacité des femmes, leur amour et leur engagement pour la vie.

Nous, missionnaires, nous en sommes les témoins : le salut de l’Afrique et de ses enfants vient des femmes qui restent fidèles à leur mission en tant que gardiennes de la vie et de la famille, trop souvent témoins de sa destruction, mères qui ne quittent pas les enfants et les personnes âgées, lorsque la maison brûle ou que la terre est envahie par des gens sans loi et sans cœur.

Les mères de l’Afrique continuent à travailler la terre pour en tirer la subsistance de la famille, élèvent leurs enfants et ceux des autres, affrontent les bandes armées, même dans ce qu’il y a de plus humiliant, et résistent même lorsque tout le monde s’en va.

L’Afrique, elles la sauvent, ces mères qui, lorsque finissent les affrontements, savent trouver les voies du pardon et de la réconciliation afin que la vie continue, ces mères qui n’ont pas peur de descendre dans la rue, de rechercher la justice et la paix pour leurs fils et leurs frères.

La femme, avec son « génie féminin » a la capacité de voir loin, la capacité de transmettre le souffle également comme un cadeau pour la vie. Puis, quand le génie féminin est uni à la foi chrétienne, alors les femmes africaines peuvent aussi devenir les piliers des communautés chrétiennes.

Parmi ces femmes on ne peut oublier les religieuses missionnaires, ces femmes qui ont consacré et sacrifié leur vie pour la promotion de la femme et pour rester auprès des malades et des pauvres au nom de Jésus Christ Elles ont mis à leur disposition leur génie féminin, leur énergie, leur intelligence de cœur pour le développement humain et spirituel de ce continent africain, comme l’ont fait les sœurs de N.D. des Apôtres, présentes à Kolowaré, pour guérir les malades de la lèpre de 1942 à aujourd’hui.

En ces années terribles , ce sont les femmes qui ont sauvé l’espérance de l’Afrique et ce seront encore elles, les femmes africaines, quand viendra la renaissance de l’Afrique que tous attendent, qui feront marcher le continent vers l’avenir.

P. Sylvano Galli, SMA

(JPG)

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue