Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Mariette Gries (Burkina Faso)

Ouagadougou,le 11.01.2006

JPG - 65.3 ko

Bonjour,

Voici les premières nouvelles pour 2006 depuis le Burkina. Merci à vous tous pour les vœux, les mots d’encouragements, les pensées amicales et fraternelles et vos prières. Je vous écris depuis Ouaga où je passe quelques jours …

Noël 2005 à Diabo, une nuit calme, un ciel plein d’étoiles brillantes, des hommes, des femmes, des enfants en route vers l’église paroissiale pour venir célébrer la naissance de Jésus. La messe de minuit nous rassemble, une église pleine, bien décorée, nettoyée et devant l’autel la crèche…qui nous invite à contempler l’enfant Jésus. Une paix règne, un silence nous entoure et nous attendons le commencement de la célébration. La joie éclate, les chants de Noël résonnent… et les visages rayonnent, « oui un sauveur nous est né, chantons Noël sur toute la terre… ! » Après 3 heures de célébration c’est le moment des échanges de vœux…, autant de mains tendues pour souhaiter « ne taabo » (bonne fête) ! En communauté nous continuons à fêter … le chocolat et le pain d’épices, envoyés par des amis ont été notre réveillon… Joie de passer un bon moment ensemble et de fêter Noël.

Le 28 décembre nous accueillons à Diabo toutes les sœurs NDA (14 sœurs) de la région du Burkina. Nous avons 4 communautés au Burkina (à Ouaga, Fada N’Gourma, Tibga et Diabo). Pendant 4 jours nous nous retrouvons pour réfléchir autour du thème de la Pastorale de la famille. La famille, cellule de base de notre société est en crise, aussi en Afrique… Nous rencontrons tant de problèmes dans notre mission concernant la famille. Pour nous un appel de nous engager et de répondre aux appels qui nous sont lancés. Des jours de partage, de réflexion, de prière et de célébration. Un temps de retrouvailles et de fraternité…. Pendant ces jours j’apprends à connaître davantage mes consoeurs ainsi que la réalité de notre région. Après une soirée festive le 31 au soir nous commençons l’année 2006 dans notre petite chapelle … pour confier au Seigneur cette nouvelle année et la mission de chacune…

Ouaga. Le 2 janvier je prends la route pour Ouaga. Je découvre cette grande ville… le contraire de mon lieu d’insertion. Des rues bourrées de motos, des charrettes tirées par l’âne, des vélos, des voitures… chacun se débrouille pour avancer … c’est impressionnant ! Je rencontre un autre décor, une ville bien illuminée, des lumières partout, des sapins de Noël, les panneaux publicitaires avec les offres de cadeaux pour garantir un Noël réussi, les magasins décorés, des étoiles clignotantes aux portes et aux fenêtres, des jolies pagnes, des cadeaux… bref je me retrouve dans un « autre monde »… et pourtant je ne suis qu’à 250 kms de Diabo ! Il me faut du temps pour réaliser, pour accepter… !

Le 7 janvier une journée magnifique. Je suis allée rendre visite à la communauté de l’Arche Nongr Maasem (lieu de fraîcheur). Un accueil chaleureux ! Après l’eau de la bienvenue je fais le tour des ateliers… Des moments de bonheur ! Après 10 ans je retrouve Judith avec ses yeux rayonnants, Dieudonné toujours fidèle à son travail de jardinage, Véronique avec son magnifique sourire et tant d’autres personnes. Comment ne pas faire mémoire de mon voyage inoubliable au Burkina avec Kamel, Jacques et Didier en avril 1994 et de notre séjour à l’Arche de Ouaga. Avec les personnes de Nongr Maasem nous nous rappelons de ce séjour, et je sens une grande communion avec la communauté de l’Arche.

10 janvier la Fête du sacrifice (Aïd el-Adha). L’Aïd el-Adha ou Aïd el-Kebir (signifiant littéralement la grande fête) est l’une des fêtes musulmanes les plus importantes. Elle marque chaque année la fin du pèlerinage à La Mecque, le dernier mois du calendrier musulman. Elle commémore la soumission d’Abraham à Allah, lorsque le patriarche était prêt à sacrifier son fils Ismaël (pour les musulmans) sur son ordre. Chaque famille musulmane, dans la mesure de ses moyens, sacrifie une bête (brebis, chèvre, mouton, vache ou chameau) en l’égorgeant couché sur le flanc gauche et la tête tournée vers La Mecque. Une partie de la chair de ce sacrifice bénéficiera aux plus démunis parmi les musulmans affermissant ainsi la solidarité et l’assistance mutuelle tel que les prescrit Allah. C’est un jour de réconciliation où chacun est invité à pardonner à celui qui lui a fait du tort.

En sortant de notre maison je rencontre les musulmans de notre quartier tourné vers la Mecque pour la prière. C’est impressionnant ! C’est un jour férié, les rues de Ouaga sont presque vides…, mais partout je rencontre les musulmans habillés en blanc pour ce grand jour Aïd el-Adha. Le soir nous visitons nos voisins musulmans du quartier pour leur souhaiter une bonne fête et nous passons un bon moment avec eux.

Des visites s’annoncent… Avec joie j’attends la délégation lyonnaise avec le Cardinal Barbarin pour les célébrations du 50 anniversaire du jumelage entre Lyon et Koupéla le 22 janvier. En février des luxembourgeois…de l’association Solidarité-Afrique pour leur mission « safari microbes » à Koupéla, ainsi à Diabo pour visiter notre CREN.

Je vous laisse avec ces quelques nouvelles…bonne route à chacun et chacune !

Avec mes salutations amicales !

Mariette


Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue