Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Le martyre

Le martyre selon Christian de Chergé, par Christian Salenson

“Le sang des martyrs est une espérance de paix pour le monde” Entretien avec le Cardinal Crescenzio Sepe

(JPG)

Extraits de :
Le Sang de l’amour. Les martyrs d’Algérie (1994-1996)

Tous les jours, à la messe, nous célébrons la passion, la mort et la résurrection de Jésus, notre Seigneur, événement central de notre foi. De cette mort vient notre salut, notre vie de fils et de filles de Dieu. Nous avons un martyr comme Sauveur et Seigneur.

Jésus ouvre ainsi une route pour ses disciples : « Si le grain de blé qui tombe en terre ne meurt, il reste seul… Qui perd sa vie la retrouvera en vie éternelle ! » L’appel au martyr est une partie intégrante de la foi. Que certains chrétiens aillent jusqu’à l’effusion du sang signifie la bonne santé du peuple de Dieu. Jésus renouvelle son martyre, « le grain meurt et porte beaucoup de fruit », comme le disait aussi Tertullien, l’un des grands théologiens de l’Église du Maghreb : « le sang des martyrs est semence de chrétiens ! »

Au cours de son histoire déjà longue, l’Église a connu beaucoup de martyrs. Ces derniers temps, nombreux sont les disciples qui ont témoigné jusqu’au sang. Jean-Paul II le rappelait avec émotion le 7 mai 2000, au Colisée, en commémorant les « Nouveaux martyrs » du XXe siècle :

« Dans la grande tourmente algérienne, qui a emporté des vies par dizaines de milliers, se tient l’Église d’Algérie qui n’a ni apparence ni puissance. Elle est présente à un prix qui lui a coûté dix-neuf martyrs en quelques années : un frère mariste, six religieuses à Alger, quatre pères Blancs à Tizi-Ouzou, les sept moines trappistes de l’Atlas et Pierre Claverie, l’évêque d’Oran. »

Seigneur Dieu, notre Père,
Nous te louons pour la passion, la mort
Et la résurrection de ton Fils Jésus,
Lui, le martyr par excellence,
De qui vient le salut.

Tu as voulu faire partager ton martyre
À nos frères et sœurs de l’Église d’Algérie :
Henri et Paul-Hélène, Caridad et Esther,
Jean, Charles, Alain et Christian,
Angèle-Marie et Bibiane, Odette,
Christian, Luc, Christophe, Michel,
Bruno, Célestin et Paul,
Et ton évêque Pierre.

Nous te prions, Père, pour que, par leur intercession,
Se renforcent le dialogue, le respect et l’amour
Entre tes enfants chrétiens et musulmans.

Bénis l’Algérie et son peuple,
Et nous te rendrons gloire, dans la paix.

Et toi, Marie, que tous ont aimée _Et qui es vénérée dans la maison de l’Islam,
Écoute notre prière et intercède auprès de ton Fils,
Jésus, notre Seigneur. Amen.

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue