Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Novembre 2009

« ILS SONT NOMBREUX… LES BIENHEUREUX … »

M’interrogeant sur ce que m’inspire la fête de la Toussaint, voici que me reviennent en mémoire ces paroles d’un chant que j’aime particulièrement :

« Ils sont nombreux… les Bienheureux… » J’aime ce chant ! Ces paroles sont pour moi porteuses d’Espérance et de Joie.

Porteuses d’Espérance, car tous ceux et celles que nous avons connus, aimés, rencontrés tout au long de notre vie, n’ont, pour le plus grand nombre « jamais fait parler d’eux et n’ont pas laissé d’image … ! » Ces gens de rien…ces bienheureux du quotidien…comme nous leur ressemblons dans notre vie de tous les jours, notre vie qui nous apparaît souvent, comme elle a dû aussi le leur apparaître, si banale, si monotone et peut-être- à tort sans doute- inutile !

« La sainteté n’a rien à voir avec les chemins impraticables, elle est une façon quotidienne de vivre. Elle consiste à entrer en Evangile, comme on entre dans un pays ou plutôt elle consiste à laisser l’Evangile accéder à l’intérieur de nous-mêmes. » ( Charles Singer- SAISONS )

Ne sont-ils pas « entrés en Evangile » tous ceux et celles qui ont aimé, qui ont donné et se sont donnés sans calcul ? N’ont-ils pas laissé la PAROLE prendre possession de leur vie, la rayonnant humblement et patiemment ? Tous ces pèlerins de la sainteté, « qui depuis des âges ont aimé sans cesse et de leur mieux, autant leurs frères que leur Dieu ? Ils n’ont pas fait de miracles et n’ont jamais eu d’extases, mais ils sont dans le cœur de Dieu !

ESPERANCE et JOIE, car leur route, la route des BEATITUDES que nous proclamons en ce jour de Toussaint, est aussi la nôtre. Tous et toutes sommes appelés à être des Saints, saints et saintes anonymes, qui n’entreront sans doute pas dans l’Histoire mais qui entreront, nous le croyons, dans le Royaume des cieux, par la porte de l’Evangile.

Que les fleurs que nous déposerons en ce jour de fête sur les tombes de nos défunts, témoignent de l’affection que nous leur portons mais aussi de notre reconnaissance et de notre joyeuse Espérance. Ils nous ont montré le chemin de la sainteté et nous y ont précédés, chemin bien rude parfois, mais pas impraticable, éclairé par l’Amour de Dieu et des autres…

Oui, c’est notre ESPERANCE :

« TOUS ETERNELLEMENT HEUREUX DANS SON ROYAUME »

Soeur Marie Anne Menard, N.D.A.

(JPG)

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue