Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Janvier 2012

En ce début d’une nouvelle année et tout au long de cette année 2012 ... Oser la fraternité

A Noël un enfant nous a été donné. Il est l’Envoyé pour annoncer l’amour sans mesure de Dieu pour les hommes et les femmes de tout pays, toute nation, toute race, de tous les temps. En Lui nous sommes tous devenus des frères et des sœurs en Christ.

(JPG) Le 15 janvier, la Journée mondiale du Migrant et du réfugié et la démarche Diaconia 2012-2013, (redécouverte du service du frère par tous) de l’Eglise de France, nous incitent à "oser la fraternité".

Oser la fraternité, c’est marcher sur les pas de Jésus-Christ en témoins modestes mais convaincus du royaume de Dieu à vivre au « cœur de ces grandes mutations que représente la présence des migrants ». Nous avons à vivre « l’étonnant de la rencontre » en découvrant dans la diversité des chemins de tous les chercheurs de Dieu des visages de Jésus-Christ.

Oser la fraternité, c’est nous engager à dénoncer tout ce qui est contraire à la dignité humaine dans les conditions d’accueil chez nous du frère étranger. C’est lui faire de la place dans nos communautés et dans nos églises. C’est l’aider à découvrir à travers ce qu’il est et ce qu’il vit, combien il est aimé de Dieu.

Oser la fraternité, c’est participer à refuser la violence faite aux femmes, aux enfants, aux plus fragiles, chez nous et sur tous les continents. Mais c’est aussi combattre la violence qui est en chacune de nous, barrière à la tolérance avec ceux qui sont différents de nous.

Oser la fraternité, c’est "prendre à cœur la vie des hommes". Fidèles à l’incarnation et aux risques de l’Evangile, c’est s’engager par la prière, l’action ou la parole, dans tout ce qui fait grandir l’homme en privilégiant les chemins des plus pauvres, des plus fragiles. Même modestes, ces engagements sont signes de l’amour de Dieu pour les hommes.

Oser la fraternité, c’est prendre dans la prière les joies, les peines, les espérances, les échecs de ce monde qu’il nous faut apprendre à écouter pour entendre ce qu’il nous dit de Dieu. C’est pour nos communautés un appel à aimer à la manière du Christ et devenir toujours davantage accueil et rencontre de l’autre, de l’Autre.

Alors prenons le risque d’oser la fraternité.

Claire-François Mason, NDA - Rennes

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue