Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Le Jubilé d’Or de Nicole


À Migennes, le 11 mars 2007, Sœur Nicole Roux a fêté son jubilé d’or, entourée de ses sœurs, de sa famille et de nombreux paroissiens.

Seigneur, aujourd’hui je veux te rendre grâce pour ta fidélité et tout l’amour dont tu m’as entourée. Je veux te chanter ma joie pour ces 50 années passées au service de mes frères et sœurs, au service de l’Église du bénin (30 ans) et du Niger (10 ans) où ton Esprit nous devançait toujours.

Je garde un souvenir inoubliable du travail de première évangélisation dans une quinzaine de villages du Bénin, confié par l’évêque de Parakou, Mgr Van den Brouck. Tous les jours, à la tombée de la nuit, nous allions dans un village. Après avoir salué le chef, nous allions de case en case… puis, assis sur la natte, nous échangions sur la vie du village et souvent nous partagions leur frugal repas. Les enfants, plus ou moins bien portants, arrivaient en grappes pour nous saluer.

Après nous être mutuellement apprivoisés, nous avons commencé à nous organiser. Pas de dispensaire à moins de 10 et 30 km à la ronde. Les villageois se sont cotisés et nous avons monté une pharmacie avec les produits de première nécessité. Deux jeunes ont été délégués pour aller se former à la ville. Les femmes ont commencé à se regrouper pour suivre des cours d’hygiène sanitaire et alimentaire. Nous avons aussi répondu au désir des hommes qui voulaient être alphabétisés dans leur langue.

Ma manière de vivre les intriguait. Un jour, en toute simplicité, ils viennent me questionner : « Pourquoi fais-tu tout cela pour nous ? Pourquoi n’es-tu pas mariée ? Toi qui aimes tellement les enfants, pourquoi tu n’en fais pas ? Ce Jésus pour qui tu travailles et que tu aimes, il doit être très bon. Il faut nous le faire connaître, nous aussi nous voulons suivre son chemin. »

Aujourd’hui, dans chaque village, il y a un clocher, une pharmacie et des enfants en bonne santé.

Au Niger, je dirigeais le centre de promotion féminine où jeunes filles et femmes de 15 à 35 ans venaient se former pendant trois ans. Ce centre avait pour but la formation de la femme comme personne et la promotion de tout le groupe social. À travers les cours de couture, cuisine, hygiène, planning familial, prévention du sida, petit à petit, elles prenaient conscience de leur dignité, de leurs dons et capacités. Leur personnalité s’affirmait, elles reprenaient confiance en elles-mêmes. Quelle fierté et quelle joie lorsque, au bout de trois ans, elles recevaient le certificat qui leur ouvrait bien des portes.

Dans ma vie missionnaire, il y a eu aussi des périodes difficiles, mais les joies de la rencontre avec l’autre, l’amitié, le partage réciproque ont été plus importants et bien plus forts. Aujourd’hui, je veux dire merci à l’Afrique de m’avoir aidée à épanouir ma vie religieuse missionnaire et de m’avoir fait grandir dans la foi. Je vous invite à chanter avec moi la belle prière que Jésus, émerveillé, faisait monter vers son Père :

"Père, je te bénis, aux sages et aux savants, tu caches ton mystère, mais au cœur de l’enfant, tu dis que tu es Père, Père, je te bénis, pour ton immense amour."

Sœur Nicole

En date du : 25 mars 2007


Forum

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue