Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

L’aujourd’hui de la mission

Nous assistons à un renversement de mentalité entre hier et aujourd’hui. Comment répondre aujourd’hui à l’appel missionnaire ?

JPG - 10.1 ko

Hier :
-  Je vais dans un endroit, qui n’est pas chez moi, auprès des non chrétiens
-  Je vais annoncer l’évangile
-  Je vais faire naître l’Église.

Concrètement il y a aujourd’hui des Églises dans tous les pays du monde et des évêques reconnus de plein droit. Les territoires de mission n’existent plus.

Aujourd’hui :
-  Je rejoins une Église qui existe, qui me précède, et je vais vivre avec cette Église, dans ce qu’elle a de bon, de difficile.
-  Dans cette Église mon souci majeur va être de vivre et de rayonner l’Évangile.
-  J’essaie de maintenir dans cette Église l’Évangile jusqu’aux extrêmes « extrémités » sociales, humaines, géographiques et religieuses.

L’Église est appelée à donner des signes qu’elle veut rejoindre les extrêmes. Il faut qu’il y ait des gens « au bout », sinon elle se rétrécit.

Le missionnaire a un double envoi : son diocèse d’origine et le diocèse du lieu où il est accueilli, parce que c’est un échange entre Églises. L’Institut confie la personne qu’il a préparée au diocèse. L’institut suscite des vocations, prépare, accompagne et soutient les envoyés et assume les derniers jours.

L’évangélisation suppose un comportement de proximité, un comportement aimant et qui ne juge pas. Cela implique un grand amour, une grande humilité.

La mission c’est une vie dynamisante, c’est le mystère de « l’Emmanuel », concrétisé et actualisé dans l’histoire d’aujourd’hui. « Dieu a visité son peuple. » « Je suis avec vous ! »

Marie-Hélène Gourdon et Mariette Gries


Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue