Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Le journal de Lucas VOYAGE AU BURKINA-FASO

Bonjour,
Je m’appelle Lucas PÂRIS, je suis âgé de 12 ans et je suis parti avec mes parents et mes trois frères à Fada N’Gourma au Burkina Faso pendant une semaine pour vivre avec les sœurs Notre Dame des Apôtres

La Rose des Sables

(JPG) Il s’agit de l’hôtel où nous avons dormi à Ouagadougou en arrivant. Il y avait beaucoup de margouillats et de geckos. Le deuxième soir, nous y avons mangé du « poulet bicyclette » avec Sœur Piera, Sœur Suzanne, Sœur Emilienne, Sœur Amélie et Christophe, le chauffeur.(sœur Piera mangeait toutes les ailes). Sœur Monique était restée à Fada.

Le marché artisanal de Ouagadougou

(JPG)

Nous avons observé des femmes qui recyclaient du papier. Elles le mouillaient dans une baignoire. Il se transformait en pâte. Cette pâte était pressée, séchée et colorée.

Il y avait des sculptures en bois d’ébène. La partie blanche de la statue c’est l’écorce, la partie noire ; le centre.

J’ai vu un endroit pour les matériaux de récupération. Des ouvriers construisaient des petites motos et des voitures en fer.

Les centres NDA

(JPG)

A Ouaga, le centre est constitué de 2 bâtiments.
Le soir, nous avons trouvé des amis pour jouer au foot.
A Fada, il y a 7 cochons, un petit chien, un chat, des pigeons et 4 canards. Le jardin est très grand avec une pompe et un forage. Il existe 4 bâtiments et une petite chapelle. Les enfants du catéchisme étaient très heureux de nous voir. Nous avons aussi joué au foot trente contre trente ! Quelques enfants sont revenus le lendemain. J’ai pris leur adresse.

(JPG)

A Tibga, les sœurs travaillent dans une école maternelle. Les enfants nous ont salués en disant : « bonjour les amis ». Ils travaillent plus qu’en France.

A Diabo, sœur Marcelline soigne les bébés mal nutris ou malades. Tous les enfants sont accompagnés de leur maman. Pour les jumeaux, un grand frère ou une grande sœur s’occupe du deuxième enfant. La sœur leur donne du lait spécial et des gâteaux pour qu’ils grossissent. Les mères cuisinent dans une pièce avec 5 petits fours à bois.

La faune

Un matin vers 5 heures, nous nous sommes levés pour aller voir les animaux de la réserve à Ougarou. Nous sommes partis avec Sœur Piera et Sœur Suzanne.

(JPG)

Au début, nous étions sur une route goudronnée puis sur une piste. Quand nous étions dans la réserve nous avons vu beaucoup d’animaux : des éléphants, des babouins, beaucoup d’antilopes : guibs, bubales, , cobs de Buffon, cobs Defassa, hippotragues, céphalophes, des oiseaux : pintades, vautours, marabout, une famille de phacochères. Nous avons vu quatre hippopotames dans une mare. Il n’y avait presque plus d’eau. Nous avons vu aussi un phacochère mangé par des lions : il ne restait plus que les os et la queue. Paul-Marie l’a gardée.

Nous avons vu un coba qui était coincé dans la vase nous sommes descendus de la voiture et les pisteurs l’ont retiré. Dès qu’il est sorti, il est parti en courant .

Nous sommes aussi allés voir les crocodiles. Il y en avait 4. En nous voyant, ils sont rentrés dans une grotte. Nous sommes allés à l’entrée de cette grotte et les avons pris en photo.

Nous avons vu aussi des crocodiles à Diabo Pierre a soulevé la queue de l’un d’entre eux.

La flore

(JPG)

Derrière la station d’essence nous avons vu des pommes-cannelle, des bananiers et un grenadier. Dans le jardin de l’OCADES, nous avons vu un bananier et deux papayers. Chez les sœurs Rédemptoristines nous avons vu beaucoup de bananiers. Il y avait aussi un champ de patates douces et des goyaviers. Et des manguiers, des flamboyants, un arbre karité.

A Fada, nous sommes allés voir un baobab. Ce baobab avait un nid d’abeilles et selon une légende un roi était monté à cheval dessus et tout en haut il avait disparu.

Centre Béthanie

(JPG)

Ce centre est constitué de deux bâtiments :
-  un laboratoire
-  un centre pour les malades du Sida. Tout le toit est constitué d’un isolant pour garder la fraîcheur de la pièce. Il y a un forage d’eau potable alors on prend l’eau d’ici pour l’amener à Fada. Les ouvriers font les briques sur place avec un moule et du ciment. Au milieu de la cour, j’ai vu un arbre qui a poussé tout seul.

Centre des enfants de la rue

Ce centre se trouve derrière la communauté de Fada. Il y a 10 enfants (dont 4 s’appelant Daouda !). Sœur Suzanne s’occupe d’eux ; quand c’est possible, elle essaie de les faire revenir dans leur famille ; elle les envoie à l’école ou en formation.

(JPG)

La veille du départ nous avons organisé une fête avec ces enfants (c’est sœur Suzanne , Maman et Papa qui ont eu cette idée). Nous avons amené des boissons et nous leur avons donné beaucoup d’habits et des casquettes. Ils étaient heureux et ont dansé des danses africaines au rythme d’un jambé.

Les postulantes

Le soir de notre arrivée à Fada dans la chapelle il y avait une messe : c’était la messe d’entrée de 5 jeunes filles au postulat ; cette messe était très gaie. Le prêtre leur a remis une médaille miraculeuse. Une postulante jouait du jambé et une autre du tambourin. Elles avaient préparé tous les chants (elle ont même dansé). Après la messe, on a mangé dehors et à la fin du repas elles ont joué quelques pièces de théâtre.

Le travail de l’eau

(JPG)

L’eau est très rare , il y a plusieurs moyens d’avoir de l’eau potable :
-   construire des forages (selon l’endroit où on creuse, l’eau peut être potable ou non)
-   acheter des bouteilles Mais ces 2 possibilités sont payantes . L’OCADES construit des forages (ils ont construit celui du centre Béthanie).

Les messes

Les messes étaient mieux qu’en France car les chants étaient plus gais, plus joyeux et moins répétitifs.

Nous avons fait un très bon voyage dans ce pays. Nous avons découvert plein de choses et nous sommes tous très contents d’y être allés.

Nos amis nous ont donné « la moitié de la route ». Nous y retournerons donc sûrement pendant d’autres vacances.

(JPG)

Lucas

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue