Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Mille raisons de rendre grâce au Seigneur !

Soeur Raymonde Falavier quitte le Bénin après 52 ans de mission (1953-2005)

(JPG) « Avec vous je veux chanter : Rendez-grâce au Seigneur ».

Après 52 ans de sa jeunesse missionnaire vécue (sous les cieux du Dahomey via Bénin) à l’école du peuple béninois dirigée par le Père des missions (Christ), notre sœur Raymonde a rendu grâce pour ce parcours.

Elle nous livre ce qu’a été sa vie au cœur du Bénin (message lors de la célébration eucharistique du 16 octobre 2005, date de l’ouverture de la semaine des missions)

Hier, lorsque Sr Christine m’a demandé de préparer un symbole, pour dire ce que je ressentais pour ce départ définitif du Bénin, j’ai d’abord pensé à une belle fleur du jardin, ces fleurs que j’ai si souvent admirées ; et les gens de passage disaient : « vous avez un beau jardin » ! Mais après réflexion, je me suis dit « non ce n’est pas ça mon vrai symbole, mon vrai symbole, c’est le BENIN.

Ce Bénin, où j’ai tissé des relations vraies avec mes sœurs, avec les employés, avec toutes les personnes que j’ai accueillies.

Je pars, mais j’emporte dans mon cœur toutes les personnes que j’ai aimées et qui m’ont aimée. Je suis certaine que nous nous retrouverons dans la prière.

Aujourd’hui, je ne peux que rendre grâce au Seigneur, je sais que c’est Lui qui m’a gardée et soutenue dans cette vie missionnaire, dans la Congrégation des Sœurs Notre-Dame des Apôtres.

Je pars avec beaucoup d’espoir dans le cœur, la présence des jeunes sœurs à cette Eucharistie me confirme que la relève est là.

Je pars le cœur en paix, car j’ai la certitude d’avoir accompli ce que le Seigneur attendait de moi. Aussi avec vous, je veux chanter : "Rendez-grâce au Seigneur".

Cette messe d’action de grâce fut l’occasion pour les sœurs de la Région du Bénin de dire à Raymonde : "awanou caca, merci pour tout" , à travers chants et danses autour d’un somptueux repas.

Sr Raymonde, nous voulons encore ici renouveler notre gratitude au Seigneur : vous avez fait don de votre vie à l’Eglise-Bénin et nous autorisez à raccorder la nouvelle corde que nous sommes à l’ancienne que vous représentez pour un plus grand équilibre de notre vie.
Vous débuterez une nouvelle mission mais permettez que nous vous en rajoutions : ayez une pensée pieuse pour la jeunesse de l’Institut. Merci.

Sr Chantal BOUA, nda Cotonou

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue