Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Lettre du Tchad

Le 19 septembre, Sr Lynn Saint Auret quittait Sainte Foy les Lyon pour le Tchad où elle était envoyée … Elle nous relate son voyage pour Bousso qui est situé de l’autre côté du Chari …

(JPG) Le 17 octobre nous avons pris la route pour Bousso. Les pluies n’ont pas arrangées le chemin très cahoteux, c’est en faisant beaucoup de slalom et avec beaucoup de secousses que nous sommes arrivées à Mogo où nous attendait Mr Abanga, un ami des sœurs et des pères. C’est lui qui a pris le volant de notre 4/4 pour aller jusqu’au bac pour la traversée du Chari, pendant que les autres prenaient la pirogue pour nous rejoindre avant d’arriver au bac. J’étais moi-même avec lui lorsque nous nous sommes retrouvés au milieu d’un plan d’eau. Abanga est descendu de voiture et avait l’eau jusqu’au genou, et moi j’étais effrayée de voir la voiture arrêtée au milieu de ce trou d’eau et je lui demandais si la voiture passe.(JPG) Il me répond « oui, ça va passer ! » et nous voilà sortis de ce trou ! Je lui demande encore une fois « c’est fini ou il y en a d’autre encore ? » il me dit « il y a encore un autre passage ». Je n’étais pas très rassurée ! Et nous voilà pour ce nouveau safari aquatique où la voiture provoqua une vague, ressemblant à celle d’un mini-tsunami ! Ouf, nous voilà sur la rive ! Et je lui demande : « Abanga, c’est fini ? « oui ma sœur c’est fini ! » Après ce périple, nous attendions les autres sœurs qui arrivaient en pirogue. A leur arrivée, j’ai préféré changer de moyen de transport pour monter dans la pirogue. Mais j’ai trouvé cette expérience géniale ! Après ce long voyage unique, nous nous sommes retrouvées dans notre maison. C’est un lieu superbe ! On se croirait dans un lieu assez exceptionnel, je ne sais pas si je peux dire « le paradis » puisque je ne le connais pas, mais c’est tout comme !

La communauté de Bousso est installée et nous sommes quatre sœurs de quatre nationalités. Nous sommes jeunes mais avec une moins jeunes qui commence à avancer en années même si elle paraît jeune. Moi, Lynn je suis engagée dans la pastorale et après avoir eu ma première rencontre avec le curé, le premier conseiller et un catéchiste j’ai entendu la réalité de notre paroisse, et bien il y a de quoi faire, et tout est basé sur des formations de çi de ça (catéchistes, chorales, responsables de communauté (CEB), animateurs des CEB, lecteurs pour les messes, servants de messe… en ce qui concerne la catéchèse, c’est la catastrophe : ce sont des anciens qui la font et en plus il y a le problème de l’alcool. Il n’y eu aucun jeune animateur pour la catéchèse, il y a un manque de catéchistes et d’animateurs. Plusieurs CEB qui ne marchent plus, certains responsables prennent trop la parole, trop de quêtes qui parfois passent en premier, le partage de la Parole de Dieu est négligée. Plusieurs responsables de communauté sont illettrés et les autres membres ne savent pas lire même dans la langue, donc la parole de Dieu n’est pas lue. Il y a 14 secteurs et je ne peux pas vous dire encore le nombre de villages par secteurs, mais seulement qu’il y a au moins 100 communautés. Certains secteurs sont à 150 kms, il va falloir s’y rendre ! Pas de problème, je suis prête avec le père Jean pour les faire, je suis équipée de ma moustiquaire pour dormir sur place !!!! Ce n’est pas une petite mission ici. Heureusement qu’il y a du poisson frit et fumé pour alimenter mes neurones !!!! Et moi qui ne suis pas une fana du poisson, et bien je suis servie ! Fumé encore ça passe ! Si vous voulez faire une cure de poisson, n’hésitez pas, Bousso est le paradis du poisson. La mission à Bousso est belle mais sera difficile ! Je vous demande de nous soutenir par votre prière au quotidien, elle seule sera notre force. Nous puisons aussi notre force dans l’Eucharistie à 5h30 chaque jour. Toutes les activités ne sont pas encore commencées. Un dispensaire s’ouvrira vers Janvier 2012 à la place de la Bibliothèque que certaines sœurs du Tchad ont connu. Et plus tard un nouveau bâtiment se construira à côté du dispensaire pour l’agrandir. Trois sœurs travailleront dont Claire sera la responsable. Et si ma disponibilité me le permet, j’apporterai aussi mon aide… le dimanche l’église est vivante. Il y a deux chorales : les jeunes et celle qui chante en langue Mouroum. Dans les quartiers il y a l’arabe tchadien et le Mouroum aussi. Sinon, quelques mots de salutations me font rentrer en relation avec la population : lalé : salue ! afé : ça va ! Et le reste viendra après !!! Au niveau du pays, il y a en ce moment des mouvements de grève : les étudiants qui n’ont pas reçu leur bourse depuis 6 mois ; une catégorie de travailleurs qui réclament une augmentation de salaires. Le Président a augmenté le SMIG jusqu’à 60000FCFA. Une augmentation de plus de 100 % alors qu’il était de 28000 FCFA environ. Il faut comprendre que les autres catégories réclament aussi, alors le président a proposé 20 %, ils ont refusé et veulent 2,5 fois le salaire. Actuellement il y a des policiers, des militaires dans la rue avec mitraillette, et tout ça pas loin de chez nous, c’est très effrayant de voir cela, qui dit bien l’insécurité. Il y a toujours le problème de coupure de lumière et d’eau. A Bousso, nous n’avons pas ces problèmes là !

Samedi 12 novembre nous avons deux jeunes prêtres qui seront ordonnés pour notre archidiocèse. Ils sont nommés dans deux paroisses de N’Djaména.

Voici le trombinoscope de la communauté de Bousso et quelques photos diverses. Je vous embrasse et compte beaucoup sur votre soutien spirituel. Merci à toutes celles qui le font déjà par la prière, les sms, les appels téléphoniques. C’est une joie pour moi. Bon hiver ! Lynn Saint-Auret, nda - communauté de Bousso

(JPG)

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue