Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Au Québec

La mission comme échange, comme migration, comme solidarité…

Échange de quoi ?
Échange de témoins d’une autre culture, échange d’une Église à l’autre.
Échange de femmes-apôtres porteuses d’une nouvelle libérante, une joyeuse nouvelle qui les pousse à l’aventure sur des terres inconnues, vers des peuples diversifiés et avec qui elles partagent au quotidien « le pain et le sel » et découvre que l’Esprit du ressuscité est à l’œuvre dans toutes les situations humaines.

Au Canada, nous demeurons douze femmes-apôtres issues du renouveau ecclésial de Vatican II. Nous sommes devenues par l’appel entendu au plus intime de nous-mêmes et répercuté par des témoins venues de France, d’Italie, de Hollande, d’Angleterre, missionnaires dans un Institut international. C’est là notre force et notre fierté !

En devenant NDA, nous avons « élargi l’espace de notre tente » et nous sommes entrées dans le mouvement migratoire de la mission propre à notre Institut. Les migrations d’un continent à l’autre, d’une Église à l’autre n’ont jamais cessé depuis la fondation en 1955. Au Québec, le caractère international de nos communautés a été maintenu au cours des années par l’accueil des sœurs NDA et de Congrégations africaines pour un temps sabbatique ou pour des études.

En 1961, depuis l’Égypte, une sœur française, était envoyée au Canada pour être maîtresse de formation et préparer les jeunes recrues à la mission en Afrique. Quarante ans plus tard, une sœur égyptienne NDA, devient missionnaire à Montréal et responsable d’un organisme d’accueil aux immigrants et réfugiés du Moyen-Orient (SAIMOC). Cet organisme est soutenu par l’Église grecque catholique qui réfère à notre sœur les personnes en quête d’un statut au pays. Chacune de nous participe à cette mission, par l’accueil, la visitation des familles, le partage matériel et spirituel.

Moins de vingt ans après la fondation, en1972, une québécoise après quelques séjours en Afrique assumait pour la 1ère fois la responsabilité de l’insertion donnant ainsi la couleur originale de notre groupe au sein de la Congrégation et permettant une meilleure participation aux défis politiques et sociaux de notre société québécoise tout en gardant la préoccupation de l’Afrique.

Dans notre Église nous apportons la dimension missionnaire en étant membres actives de l’Entraide Missionnaire, de la Conférence religieuse canadienne et de l’Association des religieuses pour la promotion des femmes. Nous travaillons aussi auprès des femmes en difficultés, québécoises et immigrantes, en lien avec des organismes communautaires. Nous sommes engagées dans la pastorale sociale et dans les diverses luttes concernant les personnes appauvries au niveau national et international. Les questions de justice et de paix nous tiennent particulièrement à cœur. Aussi nous faisons partie de réseaux qui dénoncent, conscientisent et mènent des actions pour qu’un autre monde soit possible, un monde solidaire et juste. Nous n’avons pas d’oeuvres proprement NDA au Québec et si nous pouvons vivre la mission ici comme ailleurs, c’est grâce à la solidarité et à la générosité des Congrégations du pays.

« Petit reste » certes, toujours solidaire de l’Institut : plusieurs d’entre nous ont exercé un service en NDA : Conseil Général, Conseil provincial d’Afrique , comme régionales au Niger et au Tchad. En Afrique, nous vivons la présence, l’aspect formation et accompagnement en NDA et auprès des sœurs d’autres Congrégations devient un aspect important de notre mission aujourd’hui. Partout où nous sommes, nous vivons en communautés interculturelles, c’est là un témoignage missionnaire auquel nous tenons. Actuellement, il y a des québécoises en mission au Niger, au Bénin et en Côte d’Ivoire. Nos solidarités comme notre prière se veulent universelles mais s’étendent spécialement là où nous avons tissé des liens au cours des années et de nos diverses migrations.

Camilla Martin, NDA, Montréal

Texte écrit à l’occasion des 50 ans de présence NDA au Québec

Quelques nouvelles

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue