Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Session de préparation aux voeux définitifs, 2007

EBIMPE – COTE D’IVOIRE 2007

Notre pèlerinage continue et plus nous évoluons dans le temps et dans les thèmes, plus nous approfondissons la réflexion sur notre être en tant que sœurs NDA. C’est ainsi que durant la troisième semaine de notre session, nous avons cheminé avec nos sœurs Theresa, Rachel et Lucille sur les sentiers de la vie communautaire. Tout d’abord, sœur Theresa nous a fait revivre des réalités concrètes de la vie communautaire à travers des jeux de rôles ce qui nous a conduites à définir l’idéal d’une communauté NDA : un pèlerinage qui se fait dans un atmosphère de prière et de réconciliation, un lieu d’accueil, de partage, de communication et de respect mutuel.

Ensuite, nous avons abordé la communication non-violente avec Sr Rachel qui nous a fait remarquer qu’il existe un genre de langage qui coupe la vie et un autre genre qui la construit. C’est lorsque nous prenons conscience de nos sentiments et de nos besoins, que nous pouvons exprimer nos demandes dans un langage d’actions et non d’interprétation. La communication non-violente est donc importante dans le vécu de notre vie communautaire dans la mesure où elle nous amène à :

-  développer une clarté vis-à-vis de ce que nous vivons, faisons et disons,
-  diminuer le stress dans notre vie quotidienne,
-  créer l’harmonie dans notre relation avec les autres,
-  mieux écouter l’autre au lieu de lui donner des conseils,
-  mieux gérer nos conflits.

En fait, la communication non violente est un apprentissage continuel.

Toujours dans le thème de la vie communautaire Sr Lucille nous a conduites à travers des exercices de retour en soi, sur la voie de la guérison de nos blessures par le pardon ; ce qui permet de recréer l’harmonie en nous-mêmes. Cette étape a été couronnée par une belle célébration pénitentielle.

Enfin Sr Rachel nous a entretenues sur l’aspect missionnaire de la communauté. C’est dans la mouvance de la Sainte Trinité que nous vivons ensemble comme communauté apostolique et missionnaire. En effet, le père est l’initiateur parce qu’il se donne dans la gratuité et en profondeur. Le fils est celui qui accueille l’esprit dans son adhésion joyeux à la volonté du Père. Il est réaliste dans le dialogue et dans la disponibilité à la Parole. Quant à l’Esprit Il est l’union dans la complémentarité et nous conduit à la vérité toute entière. C’est donc dans cette optique que nos communautés peuvent s’ouvrir à la mission en luttant contre tout complexe de supériorité dans l’accueil de l’autre et en créant avec l’Esprit la communion.

A la fin de la semaine, nous avons effectué un pèlerinage à la basilique Notre Dame de la Paix à Yamoussoukro. Chacune de nous a vécu une expérience personnelle lors de ce pèlerinage, nous avons eu la messe, la visite des lieux et c’est une occasion pour nous de nous unir au peuple Ivoirien pour prier pour la Paix.

La semaine qui a suivi a été consacrée à notre vie dans le Christ à la suite de notre Père Augustin planque. Sr Theresa nous a aidé à revoir comment nous ancrons notre vie en Christ. C’était plutôt des journées de prière et de recueillement au cours desquelles nous avons cherché le trésor caché pour lequel nous avons consacré toute notre vie. Nous avons terminé avec une journée de désert. A la fin de cette journée chacune a composé un prière au Christ et une autre au Père Fondateur. Dans une célébration assez priante nous avons offert nos prières.

Les journées du 31 juillet, 1er, 2 et 3 août étaient réservées pour les vœux. Nous avons eu l’opportunité de discuter de notre vécu des voeux et de poser nos questions. Ce n’est qu’après cela que Sr Annarosa nous introduit dans le vif du sujet, à travers nos constitutions et les documents de l’Eglise. Avec elle nous avons réfléchi sur le vœu de pauvreté et déduit que vivre ce vœu c’est être pour les pauvres, avec les pauvres, comme pauvres et dans les pauvres. La deuxième phase du vœu de pauvreté est centrée sur l’aspect pratique, c’est-à-dire notre attitude face aux biens et aux finances. Cette partie a été animée par sœur Denise. En ce qui concerne le vœu de chasteté, sr Rachel nous a amenées à revoir ce que disent nos constitutions et comment nous acceptons et gérons notre sexualité dans tous ces aspects. En fait, le vœu de chasteté est un équilibre à rechercher constamment. Il se situe et se vit dans le projet NDA qui est mission-contemplation-communauté. Quant au vœu d’obéissance, sr Assumpta nous a aidé à réfléchir profondément et à faire la différence entre vivre le vœu et garder le vœu. En somme, le vœu d’obéissance est un chemin de liberté et de responsabilité.

Le 05 août, nous avons effectué un pèlerinage au sanctuaire marial d’Abidjan. C’est de là que nous sommes allées à la maison régionale des pères SMA qui nous avait invitées. Nous avons participé à la messe. Après la messe nous avons eu un repas copieux avec les pères.

Notre session a continué avec sr Kathleen qui nous entretient sur la mission NDA hier et aujourd’hui. Avec elle, nous regardons la mission comme une réalité, non pas qui fait partie de nous, mais qui englobe toute notre vie. Notre père Planque ne disait-il pas « je ne vis que pour la mission » ? La mission en elle-même est la mission de Dieu qui se dépouille. Elle émane de la Sainte Trinité et fini dans la Sainte Trinité. En fait notre réflexion sur la mission nous amène à nous poser des questions en ce qui concerne les défis actuels de notre monde.

Comme pour toucher du doigt l’un des défis de notre monde, sr Benedicta nous entretient en ce moment sur le thème de Justice- Paix et Réconciliation. Avec elle, nous réfléchissons sur quelques conceptions de la justice telles que :
-  la Justice de Dieu qui consiste en la restauration d’une harmonie entre Dieu et l’humanité.
-  la justice entre les humains
-  la justice entre l’homme et la nature.

Les semaines qui suivront nous verrons
-  le leadership
-  la place de Marie en NDA
-  notre congrégation aujourd’hui.

Notons qu’après chaque thème, nous avons le temps d’intégration qui nous aide à faire nôtre tout ce sur quoi nous réfléchissons.

Nous terminerons notre session le 19 août avec la clôture du centenaire de notre père fondateur à la cathédrale st Paul d’Abidjan. Au cours de cette cérémonie nos 8 novices feront leurs premiers vœux. Prions pour elles.

Continuez de prier pour nous afin que nous puissions bénéficier pleinement de ce temps de grâce que l’Institut nous a offert.Nous vous restons aussi unies par la prière.

Odile Ogou et Agnès Gyima Pour toutes les participantes

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue