Continent
« Jusqu'aux extrémités de la terre, vous serez mes témoins »
Sœurs Missionnaires Notre Dame des Apôtres
Continent
 
 Dernière mise à jour
 le 1er décembre 2015

Odile Delanoue (Capbreton)

Que vous dire de ma vie en maison de retraite à Capbreton ? En réalité, depuis huit années et demie que je suis ici, je vis une "retraite" très active. Mes engagements en paroisse sont toujours aussi passionnants :

-  Catéchèse : chaque samedi pendant une heure, une équipe d’enfants du CE2. Ces petits de huit ans sont drôles, vifs et curieux ; ils s’intéressent à tout et font des réflexions pertinentes. Les aider à mieux connaître Jésus-Christ et à découvrir l’Evangile est une tâche très délicate, et source de nombreuses joies. Connaître les familles de ces enfants est tout aussi important et fait partie de mes priorités missionnaires. C’est en bicyclette que je découvre leurs maisons, c’est le moyen le plus simple que j’aie trouvé, à la fois économique et écologique !

-  Accompagnement des messes à l’orgue, le dimanche, ainsi qu’aux obsèques, nombreuses dans cette ville où viennent s’installer beaucoup de retraités.

(JPG)

-  Engagement au CCFD, collectif de 29 mouvements et services d’Eglise. Chaque année, la campagne de Carême m’oblige à davantage de créativité et de communication pour être crédible et convaincante ! Il s’agit en effet, d’une part, de sensibiliser le public aux graves problèmes de la faim, de la sècheresse et de la pollution dans le monde, et, d’autre part, de récolter des fonds pour soutenir des projets de développement initiés et réalisés sur place par nos partenaires des pays en difficulté.

Ces engagements ne m’empêchent pas d’avoir des loisirs tels que la musique, la participation à la chorale Cantegrit, qui vient de fêter son 30e anniversaire, et des promenades en vélo au bord de la mer ou dans la forêt landaise, si belle à découvrir toute l’année.

Dans ma communauté, j’ai aussi des engagements : liturgie, accueil au standard de la maison de retraite deux fois par semaine, petits services quotidiens, visites à mes soeurs plus âgées ou handicapées.

Alors, bien que je ne sois plus en mission "ad extra", j’ai conscience d’accomplir en France un vrai travail missionnaire dans le contexte actuel de laïcité, d’individualisme et de nouvelles pauvretés.

"Connaître et aimer Dieu pour le faire connaître et aimer", telle est la devise que notre fondateur, le père Augustin Planque, des Missions Africaines de Lyon, nous a léguée !

Je vous la transmets à mon tour, comme bouquet spirituel, en cette année 2006-2007, pendant laquelle nous nous préparons par la prière, la réflexion et la concertation, aux célébrations festives de Chemy (son village natal, dans le Nord de la France) qui marqueront le centenaire de la mort de notre fondateur, le 28 août 2007.

Mentions légales | Plan du site | Nous contacter | Langue